SENTIER DE MALLEVRIÈRE

Des chaos granitiques de Finiels au sommet éponyme, cette boucle suit les traces de Robert Louis Stevenson et de son ânesse Modestine. La pelouse d'altitude, constituée d'une herbe rêche, le nard, s'adapte aux dures conditions climatiques. Sur le sommet, quelques îlots de bruyère, et quelques plants de myrtille parviennent à grand peine à s'implanter. Une borne porte encore l'empreinte de la Croix de Malte (XIIeme siècle).