Fr
ORGANISEZ VOTRE SÉJOUR EN LOZÈRE - Site officiel

Parc Naturel Régional de l'Aubrac

Le plateau de l'Aubrac s'incrit dans les Parcs Naturels Régionaux depuis 2017. Ses traditions, ses paysages et son terroir en font un lieu unique.

Benoit Colomb - Lozère Sauvage

Caractéristiques

Variété de flore et de faune extraordinaires

Paysage authentique de l'agropastoralisme du Massif Central

Savoir-faire ancestral

Patrimoine culturel concordant avec son environnement

Meilleure saison

Printemps

Hiver

Automne

Eté

Localisation

Aubrac - Carte Lozère

Localisé au Nord-Ouest de la Lozère, le Parc Naturel Régional de l'Aubrac se situe sur 3 départements, dont la Lozère. Ses paysages, son savoir-faire, son patrimoine culturel et son environnement font de cette région rurale de moyenne montagne un espace préservé. Immersion en plein coeur de l'Aubrac et de ses particularités tout au long de l'année.

Un Parc Naturel Régional, kézako ?

Le Parc Naturel Régional valorise les richesses naturelles, culturelles et paysagères d'un territoire rural habité dont l'équilibre est fragile. C'est un endroit vivant et un lieu d'échange où la concertation et la sensibilisation des habitants sont privilégiées. Pour en savoir plus sur la mise en place et le fonctionnement des Parcs Naturels Régionaux, visionnez la vidéo explicative.

Transhumance sur l'Aubrac
Sandy Berthomieu

Au printemps, quand la vie renaît

La transhumance, une tradition agropastorale qui perdure

Chaque printemps, l'Aubrac voit arriver de nouveaux habitants : des troupeaux entiers de vaches. L'heure de la transhumance a sonné : elles viennent pâturer sur le plateau pour l'estive. Venant des contreforts de l'Aubrac, les troupeaux empruntent les « drailles », ces chemins de transhumance que l'on compte en nombre.
La transhumance, c'est une fête pour les animaux, mais pas seulement : au col de Bonnecombe, chaque année, le dernier week-end de mai, on célèbre la montée des vaches sur le plateau. Outre le passage des troupeaux décorés, c'est toutes les traditions de l'Aubrac qui sont mises en valeur à cette occasion : de la dégustation d'un délicieux aligot aux danses folkloriques traditionnelles en costume d'époque, tous vos sens seront en éveil.

Dans les yeux maquillés des vaches

Les vaches Aubrac pâturent de mai à octobre dans les prairies du plateau du même nom. Cette race robuste, à la robe fauve, aux yeux maquillés de khôl et aux cornes en forme de lyre est parfaitement adaptée aux conditions météorologiques qu'offre le plateau. Son caractère rustique et ses qualités de mère lui permettent d'élever aisément sa progéniture. Les troupeaux font partie intégrante du paysage agropastoral typique de l'Aubrac.

Vache Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage
Vaches Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage
Benoit Colomb - Lozère Sauvage

Flore de l'Aubrac, un parterre aux milles couleurs

La pratique de l'élevage et la tradition de la transhumance perdurant depuis le moyen-âge ont empêché les forêts de recouvrir le territoire et ont ainsi laissé place à une diversité floristique extraordinaire : orchidées, genêts, tulipes, crocus... Les stars des fleurs sur l'Aubrac restent tout de même les jonquilles et les narcisses, dont les floraisons respectives recouvrent le plateau d'un voile tour à tour jaune et blanc en fin de saison printanière.

Les herbes jaunies par le soleil, au coeur de l'été

Des lacs glaciaires et des rivières

Malgré ses paysages désertiques, l’Aubrac constitue une ressource en eau. En empruntant la route d’argent, on compte de nombreux lacs, provenant d’eaux glaciaires, on traverse une multitude de ruisseaux et on aperçoit des dizaines de tourbières. C’est d’ailleurs la préservation de ces zones humides et de tourbières qui fait l’objet d’une mise en avant dans le cadre de sites Natura 2000 et de réserves biologiques.

Lac de Souveyrols sur l'Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage
Pont du Bès - Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage

Et de l’eau en cascade

Au milieu de ce plateau, surgit de nulle part une jolie cascade de 30 mètres de haut… N’hésitez pas à descendre jusqu’au pied de cette cascade, vous risqueriez d’être surpris !

Découvrir la cascade

 

Chemin de Saint Jacques de Compostelle
Regis Domergue

Sur les pas de Compostelle

Le chemin de Saint Jacques, long de 750 kilomètres, passe par l’Aubrac. Chaque années, des dizaines de milliers de pèlerins et randonneurs empruntent ce tracé et (re)découvre les paysages authentiques de l’Aubrac. Le tronçon entre Nasbinals et Estaing fait l’objet, depuis 1998, d’une inscription au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO pour son cadre naturel authentique.

Frédéric Julien

Burons, églises, ponts et croix

Le patrimoine bâti du plateau de l'Aubrac s'intègre parfaitement dans le paysage grâce aux pierres de basalte ou de granite et aux tuiles en lauze. La richesse du patrimoine agropastoral de l'Aubrac n'est plus à démontrer : ses burons, construits dès le 18ème siècle, étaient destinés à loger les "pastres", gardiens des troupeaux, et à fabriquer les fromages. On trouve également sur l’Aubrac nombre d’églises, ponts et croix. Ceux-ci, le plus souvent faits de basalte ou de granite, ont chacun des significations particulières : délimitation d’un territoire, surveillance d’un lac, sens religieux précis… Ne pas hésiter à sortir des sentiers battus pour les admirer de plus près !

La vie de château sur le plateau

Le château de la Baume, proche de Prinsuéjols, est le seul château du Parc Naturel Régional. Ses murs de granite et basalte contrastent avec son intérieur richement décoré de peintures, de fresques et de lustres en tout genre… Ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme le « petit Versailles du Gévaudan » !

Découvrir le château de la Baume

L’automne sur l’Aubrac : un paysage aux milles couleurs

Une diversité faunistique épatante

Un grand nombre de mammifères et oiseaux sauvages ont fait de l'Aubrac leur lieu de vie. Des plus petits insectes aux plus gros cervidés, le spectre d'animaux vivants dans les prairies, sous-bois, chaos de pierre et cours d'eau est très large sur l’Aubrac : passereaux, genettes, rapaces, truites fario, batraciens, hermines, moules perlières, cerfs élaf... C’est d’ailleurs en automne que ces derniers poussent leurs cris les plus puissants pour conquérir les femelles et repousser les autres mâles. C’est la saison du brame du cerf !

Cervidés - Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage
Automne sur l'Aubrac
Benoit Colomb - Lozère Sauvage
Benoit Colomb - Lozère Sauvage

Un hiver glacé

Pour rider

L’hiver, l’Aubrac se pare d’un manteau blanc. Et oui, le plateau se situant à une altitude élevé et culminant à 1 469 m au signal de Mailhebiau, il n’est pas rare que plusieurs dizaines de centimètres de neige recouvre ce gigantesque plateau. Les plus sportifs en profiteront pour s’essayer au snowkite :  la linéarité de l’Aubrac et le vent qui peut y souffler font de l’Aubrac un spot de snowkite parfait. Pour un moment en famille, le ski de fond à la station de Bonnecombe ou les raquettes seront vos alliés pour une découverte enneigée.

Faire savoir le savoir-faire

De nombreuses produits locaux, majoritairement issus des traditions agropastorales, révèlent l’identité forte du plateau et bénéficient d'une reconnaissance nationale. Parmi eux le légendaire aligot : on raconte que sa création est née d’une rencontre entre trois évêques, un venant de Lozère, un second de l’Aveyron et le troisième du Cantal. Chacun ramena avec lui une denrée alimentaire : le cantalou apporta des pommes de terre, l’aveyronnais amena son fromage, son beurre et son lait et le lozérien rapporta un produit tout à fait nouveau : l’ail. C’est ainsi que naquit ce délicieux plat réconfortant et filant ! Pour continuer le repas, place au fromage, et plus précisément au Laguiole AOP et AOC. Ce fromage de caractère originaire du plateau, en partie produit en Lozère, saura ravir vos papilles. Pour digérer, vous prendrez bien une tasse de thé d’Aubrac ? C’est sur le plateau que cette plante exigeante en terme de conditions de milieux pousse. Ses notes florales et ses senteurs de mente et de mélisse sont consommées depuis l’Antiquité sur le plateau notamment pour ses vertus digestives.

Aligot
Fotolia
Thé d'Aubrac
Thierry Bousquet

Comment venir ?