LE ROZIER

Situé aux portes des Gorges du Tarn et de la Jonte, au confluent des deux rivières, le village porte son nom des cultures de rosier des moines de l’abbaye d’Aniane qui bâtirent en 1705 l’église Saint-Sauveur. Tout autour ils y cultivaient des roses. Ce lieu prit alors le nom de « Campus Rosarium ». Appelé en occitan « Lou Rousio », il s'appelle aujourd'hui « Le Rozier ». Aujourd’hui du monastère il ne reste que l’église. Face au Rozier, de l'autre côté de la Jonte, se trouve le village de Peyreleau, situé en Aveyron, point de départ vers le Causse Noir. Le village est étagé sur la rive gauche du cours d'eau, et dominé par une vieille tour carrée, dernier vestige de l'ancien château fort.