LA RÉGORDANE DE VIELVIC À VILLEFORT

Comme son nom l’indique, Saint André Capcèze est situé aux sources de la Cèze. Ici, sur ces terrains escarpés, les habitants vivaient de la culture du châtaignier depuis le XII° siècle. On peut encore remarquer ces arbres gigantesques dont les branches pelées par la maladie et la vieillesse semblent lancées vers le ciel. Mais le ciel peut-il quelque chose à l’abandon de la castanéïculture ? Que faire dans ce pays ingrat où chaque terrasse construite à la sueur du front peut être dévastée en quelques minutespar un orage ? Le châtaignier faisait pourtant vivre la plupart des familles grâce à son bois et ses fruits. Mais au XX° siècle, la chute des prix entraîna le déclin rapide de cette culture.