CHATEAU DE LA GARDE-GUERIN

"Au 12e siècle, le château se trouvait servir de repaire à une bande de brigands qui détroussait les voyageurs. L'évêque de Mende réprima le fléau en les employant à la surveillance de la route. L'édifice se trouvait sur un plateau protégé au nord, par le Chassezac, au sud et à l'est par des escarpements. L'accès ne s'effectuait que par la Regordane. [...] Du château ne subsistent qu'une tour et des ruines. Les murailles formaient une ceinture continue autour du hameau. Les parements sont constitués par des assises régulières de blocs de grès rectangulaires taillés, apportés d'un plateau voisin.Une haute tour carrée se dresse au centre du quadrilatère en ruines [...]". Informations issues de la base Mérimée