CENTRE HISTORIQUE DE FLORAC

La petite <strong>cité de Florac</strong>, unique sous-préfecture de la Lozère et capitale du parc national des Cévennes, compte 2 000 habitants, mais sa population triple en période estivale. La ville se situe au carrefour de trois sites géologiques remarquables : le schiste des Cévennes, le granit du Mont Lozère et le calcaire des Causses. Au départ de la commune, on peut parcourir des sentiers pour contempler les paysages des alentours avec des vues somptueuses. Florac est au Moyen Age le centre d'une baronnie qui s'étend sur le Méjean et les Cévennes et possède sur le Tarn les deux châteaux de Castelbouc et Montbrun. Au XIVe siècle, Florac est entouré d'une enceinte flanquée de 12 tours et percée de 2 portes : du Thérond au nord-ouest, du Pêcher au sud-est. Dès 1622, de nouvelles fortifications englobent, outre la vieille ville, les faubourgs du Pêcher, du Thérond, de Fourniols, ainsi que le château. Les fortifications sont démolies par ordre du roi en 1629.