Le Pays d'art et d'histoire "Mende & Lot en Gévaudan"

Le Pays d'art et d'histoire "Mende & Lot en Gévaudan"

C’est une association de 22 communes qui a pour vocation principale de valoriser le patrimoine local. Le Pays d’art et d’histoire « Mende & Lot en Gévaudan » propose aux habitants comme aux touristes des visites, conférences, festival et divers guides.

Le passé tourné vers l'avenir

Patrimoine naturel (paysages, sources, arbres remarquables…), bâti (églises et cathédrale, châteaux, moulins…), humain (artisans, hommes illustres…), la Haute vallée du Lot, depuis sa source jusqu’à son confluent, la Colagne, 50 km de long sur 15 de large, est un territoire qui ne manque pas d’atouts. C’est pour mettre en valeur toute cette richesse parfois un peu oubliée que les élus des 22 communes qui le composent, en partenariat avec l’État, ont souhaité créer, il y a onze ans maintenant, le Pays d’art et d’histoire (Pah) « Mende & Lot en Gévaudan ».

Du col de Tribes à la porte des Ajustons, de Montmirat au Can de la Roche c’est ici que bat le cœur historique du Gévaudan, marqué par les riches empreintes du temps. Ancienne capitale du comté, aujourd’hui chef-lieu de la Lozère, Mende est au centre de cet espace forgé par l’œuvre de l’homme.

Le Pah propose, essentiellement en saison estivale, de nombreuses manifestations qui permettent de découvrir ou de redécouvrir cette diversité patrimoniale bien spécifique du coeur historique du Gévaudan.« Nous avons des visites guidées et animées tout au long de l’été, des concerts, des expositions, des conférences, un service éducatif pour le jeune public, un projet de fond pour mettre en place une signalétique sur les édifices, » précise Nelly Lafont, animatrice de l’architecture et du patrimoine au sein du Pah.

La cathédrale de Mende : une visite historique !

La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende est le seul édifice gothique de Lozère. Sa construction a débuté au XIVe siècle sur décision du pape Urbain V, originaire du Gévaudan. Ses deux clochers, eux, datent du début du XVe siècle. En partie détruite durant les guerres de religion, reconstruite au XVIIe, elle ne sera achevée qu’au XIXe. Elle est également remarquable par sa vierge noire datant du XIIe, des orgues et boiseries du XVIIe, le battant de la « Non pareille », la plus grosse cloche de la chrétienté mise en place au XVIIe, et un maître-autel du XXe. Elle est classée monument historique depuis 1906.

Visitez le site : Mende et Lot en Gévaudan - Pays d'art et d'histoire

Suggestion