Des animaux sauvages dans leur espace naturel

Des animaux sauvages dans leur espace naturel

En Lozère, trois parcs animaliers vous proposent d’observer et d’apprendre l’histoire, le comportement et les conditions de vie du loup, du bison et du vautour.

Animal le plus redouté de l’homme pendant des siècles faisant l’objet de nombreux mythes et légendes, mammifère proche de l’extermination dans les années 1920, ou encore rapace traînant une mauvaise réputation souvent associé à la mort. Autant d’histoires que de fausses idées reçues !

Pour mieux connaître ces animaux et changer notre vision que l’on se fait d’eux, la meilleure solution est de se rendre sur place au parc des loups du Gévaudan, à la réserve des bisons d’Europe et à la Maison des vautours. Les guides et spécialistes accueillent les visiteurs au sein de leur structure et ont pour rôle de les sensibiliser sur le mode de fonctionnement de ces espèces et leur place importante dans la biodiversité.

La réserve des bisons d’Europe de Sainte-Eulalie

Le bison d’Europe est le plus gros mammifère terrestre d’Europe. Il a vécu dans les forêts européennes jusqu’au Moyen-Âge. Seuls quelques spécimens survécurent dans la forêt de Bialowieza en Pologne. Un plan de sauvegarde de l’espèce a été établi en France et a mené à la réintroduction du bison d’Europe sur les plateaux de la Margeride, région au climat assez rigoureux et au territoire fortement boisé. Dans la réserve, une quarantaine de bisons vivent en semi-liberté sur plus de 200 hectares dans un parc ouvert au public.

Sainte-Eulalie, le visiteur a le choix entre la visite guidée en calèche (en traîneau l'hiver) ou la balade pédestre sur une zone plus restreinte. La visite guidée permet d’aller à la rencontre des bisons au sein d’un parc de 80 hectares.

« On se rend sur leur territoire, c’est la meilleure manière de les observer, insiste Christophe Aldrovandi, le directeur du parc. La visite guidée a lieu en calèche, ou en traîneau dès qu’il y a de la neige. »

Un parcours pédestre (1 heure environ), le long du parc où sont regroupées les naissances, permet de vivre la rencontre avec cet animal rescapé des temps préhistoriques, à son rythme. Ce parcours d’un kilomètre est accessible pendant tout l’hiver, avec location de raquettes à la clé.

Un espace muséographique dévoile l’histoire de ce rescapé des temps préhistorique. L’occasion d’en apprendre plus sur cet animal atypique, le territoire de la Margeride et la réserve des bisons.

bison d'europe
Bison d'Europe

Le parc des loups du Gévaudan

À Sainte-Lucie près de Marvejols, le parc « Les loups du Gévaudan » nous rappelle qu’autrefois, le loup peuplait plateaux et forêts de Margeride. Né dans les années 60 par son fondateur, le célèbre Gérard Ménatory, le parc accueille sur vingt-cinq hectares une centaine de loups dont cinq sous-espèces : Pologne, Sibérie, Canada, Mongolie et Arctique. Vivant en semi-liberté dans de grands enclos, le public les découvre au cours d’une promenade au milieu des pins.

« À travers nos visites guidées, nous essayons de sensibiliser les gens à l’importance du loup dans la biodiversité. Le parc, qui a également une vocation scientifique, accueille régulièrement des chercheurs et des photographes » explique Sylvain Macchi, responsable zootechnique du parc.

En effet, l’intérêt principal du parc, outre celui d’observer les loups, est de chercher à faire connaître l’animal tel qu’il est réellement : effacer ou atténuer toutes les peurs qui ont couru sur lui dans les siècles passés et le réhabiliter auprès des visiteurs en espérant que les mentalités évoluent.

Le parc de vision est ouvert au public afin de découvrir les différentes sous-espèces du Canis lupus auprès des spécialistes, tandis que le parc d’observation est réservé aux scientifiques qui pourront prochainement approfondir leurs connaissances sur cet animal dans le plus grand enclos réservé à des loups en captivité.

Pour observer et découvrir les mœurs de ces bêtes, optez pour la visite guidée - gratuite - et venez plutôt le matin ou en fin d’après-midi, les loups ont tendance à faire la sieste…

Un espace muséographique, réaménagé chaque saison suivant la thématique de l’année, « Les 30 ans du parc », permet d’en savoir plus sur ce canidé. Un espace coloriage, des animations pour Halloween, Noël et Pâques sont également dédiés à vos p’tits loups !

A ne pas manquer :
Cet été, du 14 juillet au 16 août 2015, le parc organise des nocturnes du loup uniquement les mardis, jeudis et dimanches à partir de 20h30. Vous pourrez ainsi venir observer le loup et son comportement à la nuit tombée, avec en prime, un concert d’hurlements qui vous donneront des frissons.

loup du canada au parc des loups du gevaudan
Loup du Canada

La Maison des vautours

Les gorges de la Jonte sont l’un des sites les plus riches en espèces d’oiseaux en France. Dans le ciel, plusieurs espèces de vautours peuvent être observées : le percnoptère est réapparu après une longue absence, le fauve et le moine ont été réintroduits. D’autres rapaces comme le circaète Jean le Blanc, les busards, l’aigle royal sont également présents, tout comme le petit migrateur, le bruant Ortolan.

Il faut savoir que les vautours sont présents dans ce secteur depuis environ 70 000 ans. Les années 1940 marquent la disparition des vautours fauves. Trente ans plus tard, une tentative de réintroduction de cette espèce est menée dans les gorges de la Jonte. Depuis, tous les rapaces sont protégés par le Parc National des Cévennes.

La Maison des vautours, anciennement appelée Belvédère des vautours, est un parc animalier situé à Saint-Pierre-des-Tripiers et complètement dédié aux vautours. Il favorise sa réintroduction depuis plus de 30 ans et fait découvrir au grand public le mode de vie des ces animaux. Une terrasse d’observation a été construite pour permettre aux visiteurs d’observer les rapaces dans les gorges.

Les espèces présentes dans la zone sont le vautour fauve, le vautour moine, le vautour percnoptère et le gypaète barbu. Ces charognards sont en totale liberté. Depuis le Belvédère, les visiteurs peuvent les observer au plus près grâce à trois caméras mobiles installées sur un nid, un perchoir et une aire d’alimentation.

vautour gorges de la jonte
Vautour dans les Gorges de la Jonte

Séjours en famille en Lozère

Pour les familles, des séjours dédiés aux animaux sont disponibles. De deux à trois nuits à l’hôtel Les 2 Rives, situé à Banassac, vous pourrez visiter le parc des loups et la réserve des bisons. Les programmes sont réalisés pour que vous puissiez apprécier les différents parcs et le cadre lozérien.
Le séjour familial est placé sous le signe du paradis des bêtes pour le plus grand bonheur des enfants, mais aussi des parents.

Carte des parcs animaliers en Lozère

 

Suggestion