Fr
ORGANISEZ VOTRE SÉJOUR EN LOZÈRE - Site officiel

Sortir des sentiers battus

En familleEntre amisDiversParcours découverte

Une envie de promenade originale en Lozère ? Voici quatre secrets bien gardés... Insoupçonnés, quatre lieux de promenade et de découverte surprennent les visiteurs venus en Lozère en quête de tout autre chose.

Elsa Guérin

Nîmes-le-Vieux

Un sentier qui vous met chaos

Formations extraordinaires de roches, les chaos sont des spécificités du paysage caussenard. Celui de Nîmes-le-Vieux, accessible grâce au sentier du même nom par le col de Perjuret, se situe sur le Causse Méjean, au sein du parc national des Cévennes. Ce type de relief ruiniforme résulte de la dissolution de la roche, laissant en place les parties les plus résistantes et leur donnant les formes les plus variées. Les croupes arides et caillouteuses de Nîmes-le-Vieux et ses étendues de rochers comme déchiquetées captivent le visiteur par leurs formes, qui excitent l’imaginaire et font inventer à tous les randonneurs des personnages extraordinaires. Le sentier, de près de cinq kilomètres, démarre de l’Hom et dévoile des paysages hors du commun. Une plongée dans l’univers mystérieux des Causses.

Chaos de Nîmes-le-vieux


Le Vallon du Villaret

Le pari réussi de l’art contemporain

Presque 30 ans que le Vallon du Villaret a ouvert ses portes. Situé sur la commune de Bagnols-les Bains, ce parc unique en France ne se laisse pas définir aisément. Et c’est sans doute ce qui fait son succès. « Au Villaret, l’art et le jeu s’emmêlent joyeusement, le tout en pleine nature, se plaît à expliquer son directeur et fondateur Guillaume Sonnet. Ici, on incite les visiteurs à être acteur de leur divertissement. Et toutes les installations ont été conçues par des artistes. » Chaque année, de nouvelles structures sont dévoilées, mais le Vallon en garde jalousement le secret. « Nous réservons la primeur de nos nouveautés à nos visiteurs », insiste M. Sonnet. Entre trois et cinq heures sont nécessaires pour parcourir seulement deux kilomètres. Une marque certaine du plaisir qu’y prennent les visiteurs.

Vallon du Villaret


Le mausolée du Guesclin

Un hommage au plus lozérien des Bretons...


À l’entrée de Chateauneuf-de-Randon s’élève un mausolée. Quelle surprise de découvrir qu’il honore la mémoire d’un Breton ! Pas n’importe lequel : le nommé Bertrand du Guesclin était connétable du roi au XIVe siècle et il fit la renommée de la ville en son temps. Né en Bretagne en 1320, nommé connétable par Charles V, c’est-à-dire chef des armées royales, il fut chargé de chasser les Anglais et les brigands qui faisaient de grands dégâts dans les campagnes françaises, et notamment en Lozère. Il mit le siège sur Châteauneuf en 1380. Il mourut d’avoir bu de l’eau trop froide. Les Brigands vinrent alors se rendre et Châteauneuf fut libéré. Ainsi, depuis cette époque reculée, Châteauneuf sait tout ce qu’elle doit à du Guesclin. Le moins qu’elle pouvait faire était de lui dresser un mausolée.

Signal de Randon


Les instants sonores

Pris dans un certain trouble artistique...

« L’idée des Instants sonores, ce sont des lieux insolites pour des artistes atypiques. À moins que
ce ne soit l’inverse.
» La définition des Instants sonores par Nicolas Blanc, son directeur, a de quoi laisser perplexe. Pourtant, c’est bien l’esprit de ce rendez-vous de fin de saison qui se déroule sur deux week-ends du mois de juin. Les propositions artistiques de ce festival porté par Scènes Croisées de Lozère, scène conventionnée pour les écritures d’aujourd’hui, sont inhabituelles : musique concrète, acousmatique ou encore électroacoustique, projets qui croisent les disciplines (danse, vidéo, art plastique...). Les lieux, des témoins de l’histoire du pays : le domaine des Boissets, exemple restauré de l’architecture caussenarde à Sainte-Enimie ou encore la filature des calquières, ancienne filature de laine à Langogne.

Domaine des Boissets


Publié par

JustineFIRMIN

19/05/2020
< PREVIOUS
NEXT >