Fr
ORGANISEZ VOTRE SÉJOUR EN LOZÈRE - Site officiel

Lozère : Au paradis du randonneur

Sports natureRandonnée pédestre

De la Margeride à l’Aubrac, des Cévennes au Gévaudan, en passant par les gorges, les Causses et les vallées, la Lozère recèle mille trésors pour les amoureux de la marche à pied. Découverte...

Aymeric Perona

Variés et somptueux, les paysages ne se laissent jamais autant appréciés qu’au rythme lent de la randonnée. Dans les pas de Stevenson ou des pélerins de Saint-Jacques, laissez-vous, en Lozère, emporter par le magnifique spectacle d’une terre sauvage et préservée. N’être dérangé que par le bruit du vent, le bruit sourd de la cloche d’une Aubrac, ou un vol de rapaces au-dessus de votre tête... voilà le rêve de tout randonneur. En Lozère, cela n’a rien d’un fantasme. Au contraire : ce grand département, à faible densité de population, offre une qualité inégalée de voies et de chemins, idéaux pour la randonnée. En tout, ce sont 2 450 km de sentiers qu’entretient le comité départemental de la randonnée.

Dans les pas de l’histoire

Les voies historiques retiennent l’attention en premier. Chemin de Régordane, chemin de Saint-Jacques ou chemin de Saint-Guilhem, ces voies de communication ancestrales portent désormais des numéros de GR. Des topoguides sont édités pour chacune d’elles, facilitant l’accès à tous. Bien connu, le chemin de Saint-Jacques, qui menaient déjà les pèlerins du Moyen Âge jusqu’en Espagne, pénètre en Lozère par la Margeride, au Col de Saint-Roch, avant de rejoindre l’Aubrac et de quitter le département par Nasbinals. Le chemin de Saint-Guilhem rappelle lui qu’une partie de ces pèlerins faisaient un crochet pour aller vénérer à l’abbaye de Gellone, dans l’Hérault, les reliques du célèbre Guillaume, cousin de Charlemagne. Le chemin de Régordane, moins spirituel que commercial, rappelle que la Lozère a longtemps été un passage obligé entre le Massif Central et les plaines languedociennes. En Cévennes, c’est à l’écrivain écossais Robert-Louis Stevenson que l’on doit l’un des plus fameux chemins de France : entre Monastier et Saint-Jean-du-Gard, il parcourut avec un âne 220 km en 1878 et en écrivit un récit voué à devenir mondialement célèbre. Aujourd’hui, nombreux sont ceux à marcher dans ses pas.

Randonnée

 

Grands espaces et paysages

L’intérêt de randonner en Lozère réside toutefois essentiellement dans la beauté des paysages : préservés et sauvages, ils brillent par leur diversité. Au cœur du Parc national des Cévennes, l’influence méditerranéenne est palpable ; entre vallées cévenoles et Mont-Lozère, les grands espaces prennent tout leur sens. C’est d’ailleurs l’une des plus belles destination de France pour les marcheurs. Plus à l’est, les Grands Causses occupent l’horizon, creusés çà et là de gorges profondes à couper le souffle. Le sentier des gorges du Tarn est l’une des plus belles manières de les découvrir. Pour les monts d’Aubrac, rien de mieux que d’en faire le tour grâce aux GR 6 et 60. Et si avec tout cela, vous n’en avez pas assez, prenez les chemins de traverse : ils sont si nombreux, qu’on ne peut tous les citer...

Randonneurs


Publié par

JustineFIRMIN

19/05/2020
< PREVIOUS
NEXT >