Fr
ORGANISEZ VOTRE SÉJOUR EN LOZÈRE - Site officiel

La Lozère vue du ciel

Sports natureSports aériensPatrimoine naturel

Attachée à ses racines, la Lozère se découvre aussi du ciel. Destination de choix pour le tourisme aéronautique, la pratique du planeur ou du parapente permettent de côtoyer le vol des vautours.

Itinera Magica

Avec quatre aérodromes Mende/Brenoux, Florac/SainteÉnimie, Langogne/Lespéron, La Canourgue/Conques, une météo souvent favorable, de nombreux sites à visiter, la Lozère dispose d’atouts pour le tourisme aéronautique. Le principal aérodrome du département à Mende, ouvert à la circulation aérienne publique, est idéal pour découvrir la Lozère. À 1 017 m d’altitude, le site surplombe la ville. On y trouve restaurant, aire de jeux pour les enfants, point d’accueil touristique en été, deux clubs qui proposent baptême de l’air en avion à moteur ou en planeur et leurs écoles de pilotage. Ouvert à la circulation publique, sous restriction, l’aérodrome de Langogne, qui propose des formations au brevet d’ULM, accueille chaque été un rassemblement des pilotes de montagne. Tandis que l’aérodrome de La Canourgue, à caractère privé, est soumis à autorisation, celui de Florac/Sainte-Énimie se consacre essentiellement au vol à voile ou planeur.

Planer au milieu des vautours

Mu par les seules forces du mouvement de l’air et de la gravité, le vol en planeur colle à l’identité nature de la Lozère. Et sur le causse Méjean, l’aérodrome Florac/Sainte-Énimie figure en deuxième place derrière le Pic St Loup pour la pratique du vol à voile en Languedoc-Roussillon. « Avec des vents favorables, trois pistes larges et faciles, le causse offre un cadre sauvage d’exception. Dernièrement, l’équipe de « C’est pas sorcier » est venue y filmer le vol des vautours » raconte Martial Maes, moniteur instructeur et trésorier du club de Chanet. Des baptêmes de l’air en planeur ou en avion à moteur permettent aux passagers de survoler les Gorges du Tarn ou le viaduc de Millau. Différents stages sont dispensés chaque été en vue de réaliser son premier vol solo et d’obtenir le brevet de pilote. Sur l’aérodrome de Mende, l’association vélivole du Causse permet également de s’initier au vol à voile. Cet aérodrome se transforme à ses heures en plateau de cinéma. Et les apprentis pilotes auront la chance d’y découvrir la piste où ont été tournées certaines scènes de la Grande vadrouille, avec Louis De Funès et Bourvil.

Vue aérienne du Causse Méjean


Toutes les sensations du vol libre

Pour ceux qui aiment voler en toute liberté, la Lozère se prête également au vol libre ou parapente. Sept sites facilement accessibles à Barjac, Ispagnac, Le Villard et Mende (est, nord et sud) sont homologués par la fédération française. Avec des dénivelés importants entre les zones de départ et d’atterrissage, sur ces différents sites de moyenne montagne, les conditions de vol se rapprochent des conditions de plaine. Pour profiter du paysage et découvrir des émotions nouvelles en toute sécurité, un prestataire, Bulledo, propose sur Ispagnac différents types de vol biplaces. « Praticables en toute saison, ces vols pilotés par un moniteur diplômé d’état s’adressent à tous, de quatre à quatre-vingt-neuf ans pour notre passagère la plus âgée » précise Valéry Philippe. Un vol du matin au-dessus de Quézac permet d’initier les enfants. Et pour les débutants, Bulledo propose un décollage en bordure du causse. En condition ascendante, de mi-juin à octobre, un vol thermique procure encore d’autres sensations.

Parapente en Lozère

En savoir plus

École de pilotages et vol d'initiation ULM Lozère Aérodrome Florac/Sainte-Énimie Aérodrome Langogne/Lespéron


Publié par

JustineFIRMIN

15/05/2020
< PREVIOUS
NEXT >