AUTOUR DE MASMEJEAN

En Margeride comme partout en Lozère, de nombreuses forêts sont nées de la main de l’homme. Cette reforestation forcée débuta lorsque l’on comprit que le défrichage intensif entraînait inévitablement un ruissellement des eaux, emportant la terre et laissant la roche à nu. Alors que les paysans déboisaient dans le but d’augmenter leur production de céréales ou leur surface de pâtures, ils se retrouvaient souvent face à un sol stérile ou une terre inondée. Les plans de reboisement s’employèrent à faire retrouver un équilibre au pays. A ce jour, les forêts en majorité constituées de pins choisis pour leur croissance rapide ont atteint leur but et offrent également des lieux de promenades agréables.