Fr
ORGANISEZ VOTRE SÉJOUR EN LOZÈRE - Site officiel

Un week-end sur l’Aubrac : moto, rando, balnéo et aligot !

Regis Domergue

Caractéristiques

Au cœur du Parc naturel régional de l’Aubrac

Découverte de la « route des lacs » à moto

Repas aligot dans un buron authentique

Balade sur le célèbre Chemin de Compostelle

Budgets

À partir de 160€ / personne

Meilleure saison

Printemps

Eté

Localisation

Aubrac - Carte Lozère

Durée moyenne

Jour(s)

2

Recommandé par
Elsa

Gorges du Tarn ? Aubrac ? Corniche des Cévennes ? Pour notre première escapade moto en Lozère, on ne savait pas trop où donner de la tête, tant le choix est large ! Mais souhaitant reprendre la moto en douceur, après la trêve hivernale, on a finalement décidé d’opter pour l’Aubrac, ce grand plateau de granit devenu « parc naturel régional » en 2018. Au programme du weekend : de la moto, bien sûr, mais aussi du farniente, de la gastronomie, des petites balades. Bref, les clés d’un weekend réussi !

#1 : Rejoindre les estives de l’Aubrac… à moto !

Cap sur le Col de Bonnecombe

Le printemps est là, et avec lui l’envie de nous mettre au vert. De ressortir la moto du garage. Alors, le weekend arrivé, on laisse Montpellier de bonne heure. Direction : La Canourgue, point de départ de notre escapade lozérienne. Pourquoi La Canourgue ? Déjà, parce que c’est juste à côté de l’A75, donc super pratique d’accès. Ensuite, parce qu’on nous a chaudement recommandé de flâner le long des canaux de la « petite Venise lozérienne ». Enfin, parce que la ville est la porte d’entrée sud de l’Aubrac… Notre voyage peut (vraiment) commencer ! Quittant la Vallée du Lot à hauteur du Viala, on ne tarde pas à prendre de l’altitude. Les virages et pentes de la D56 nous conduisent d’abord à Trélans, où l’on aperçoit nos premières vaches Aubrac, ces vaches aux longs cils qui semblent soulignés de khôl. Encore quelques kilomètres, et nous-voilà au Col de Bonnecombe. A 1340 mètres d’altitude, l’air est vif, mais le paysage est grandiose. Nous sommes officiellement arrivés sur la D52, plus connue sous le nom de « route des lacs ». Et d’ailleurs, un premier étang s’étend devant nous !

Vache Aubrac
B. Colomb - Lozère Sauvage
Moto sur l'Aubrac
Regis Domergue
Picto micro contenu le saviez-vous

Le saviez-vous ?

Chaque année, le dimanche le plus proche du 25 mai (Saint-Urbain), se déroule la transhumance du Col de Bonnecombe, dans une ambiance festive. Quittant les vallées, les vaches rejoignent les hauts pâturages de l’Aubrac, où elles passeront l’été. Décorés de fleurs, les troupeaux sont accueillis en musique, et bénis, manière de leur souhaiter un bon séjour sur les estives. Après le passage des troupeaux, la fête se poursuit… autour d’une assiette d’aligot !

B. Colomb - Lozère Sauvage

#2 : Rider sur la Route des lacs lozériens

… et des burons

La suite de notre matinée est une succession de virées à moto et de pauses. On a tout le weekend devant nous, alors on prend notre temps ! Le temps de contempler les pâturages couleur d’olive, parsemés par ci par là des rubans argentés du Pesquio et du Bès. Le temps de déguster une tasse de café au Relais des Lacs, à deux pas du Refuge des Rajas où fut tournée une scène mythique du film « Saint-Jacques… La Mecque ». Le temps, aussi, de faire un petit détour par le Buron de la Treille, dernier buron en activité ! Un buron, mais késako ? Massives bâtisses de granit, les burons furent construits par les bergers, à partir du XVIIIème siècle, pour assurer la production de fromage durant les estives. Aujourd’hui, nombreux sont ceux à abriter des restaurants ou hébergements. Mais au Buron de la Treille, on produit encore de la Fourme de Laguiole ! Labellisée AOP, s’il-vous-plaît ! Nos sacoches alourdies de 500 grammes de fromage, on poursuit notre route vers le Lac de Saint-Andéol, lac glaciaire aux reflets hypnotiques. Puis jusqu’au Lac de Born, et son buron éponyme. L’aligot nous appelle.

Picto micro contenu Infos pratiques

Infos pratiques 

La Lozère et la moto, c’est une longue histoire d’amour ! La preuve par 3.

  • 1- Le « Roadbook Moto Lozère », disponible gratuitement en téléchargement, vous propose des 15 idées de circuits pour votre prochaine escapade.
  • 2- Les hébergements qualifiés « Accueil moto Lozère » vous offrent, ainsi qu’à votre deux-roues, un accueil personnalisé et adapté.
  • 3- Moto Tourisme 48 vous propose des motos à la location, car une envie de moto peut survenir à tout moment !

Voir le roadbook

#3 : Déguster un aligot « avec vue » 

Au Buron de Born

Souhaitant profiter des rayons de soleil qui inondent l’Aubrac en cette belle journée de printemps, et de la vue sur le Lac de Born, nous optons pour la terrasse. Non sans avoir, au préalable, jeté un œil à la belle salle en pierres apparentes, et sa cheminée, très appréciée en soirée (nous sommes à plus de 1200 mètres d’altitude, alors la nuit, mieux vaut prévoir la petite laine ou une bonne flambée !). Côté menu, on choisit sans hésiter l’aligot et sa pièce de bœuf d’Aubrac. L’Aubrac sans l’aligot ne serait pas vraiment l’Aubrac, non ? En guise de mise en bouche, un plateau de charcuterie gargantuesque. Et on pèse nos mots. La preuve : on n’arrivera même pas à en venir à bout. Nous connaissant, c’est plutôt rare ! Vient ensuite le plat de résistance. Mmh, quel délice ! L’aligot fond dans la bouche, le bœuf aussi. Finalement, on avait encore faim ! Et il vaut mieux, car le plateau de fromages de montagne arrive. Puis la tarte Bastide, spécialité du patron. Bon, à ce stade, on peut dire qu’on est rassasiés. Et on peut aussi affirmer que ce ne sera pas notre dernier passage au Buron de Born…

Aligot au Buron de Born
Aymeric Perona
Buron de Born
Eric Henry
Picto micro contenu coup de coeur

Incontournable 

Envie de préparer votre propre aligot ?
Voici notre recette garantie 100% gourmande ! Pour 4 personnes : 1 kilo de pommes de terre, 250 g de crème fraîche, 400 g de tome fraîche de l’Aubrac, sel, poivre, ail pilé.

  • 1- Préparez une purée avec les pommes de terre.
  • 2- Ajoutez-y la crème fraîche.
  • 3- Assaisonnez selon votre goût (sel, poivre, ail pilé).
  • 4- Quand la purée est bien chaude, ajoutez la tome coupée en lamelles.
  • 5- Remuez la préparation, à feu moyen, jusqu’à faire fondre entièrement le fromage.
  • 6- Etirez, faites filer… Dégustez !
Cascade du Déroc
Lez Broz

#4 : Contempler la Cascade du Déroc

La Chaussée des Géants, version Lozère

Un dernier regard au Lac de Born, et nous voilà repartis en direction du nord. Privilège d’être à moto, on sent les délicats parfums des fleurs qui parsèment les prairies et le vent sur nos visages. On entend le bruissement des ruisseaux, les chants des oiseaux. Le Lac de Souveyrols et ses pêcheurs apparaît à notre gauche, puis celui des Salhiens. Ce sera le dernier lac glaciaire de notre escapade sur l’Aubrac, alors la pause s’impose. D’autant que de l’autre côté de la D52, un petit chemin se fraye un passage entre les pâturages. Un chemin que l’on est impatients de découvrir, car à son extrémité, après environ 10 minutes de marche, se dresse le joyau de l’Aubrac lozérien : la Cascade du Déroc. Saluant les vaches qui bordent le chemin, nous apprécions la balade, bienvenue après un copieux déjeuner. Quand soudain, elle surgit. Haute de 30 mètres, la Cascade du Déroc est à la hauteur de sa réputation. La vue sur la plaine de Marchastel est imprenable, tandis que les blocs de basalte qui se cachent derrière la chute ont des petits airs de Chaussée des Géants… Croyez-nous, l’appareil photo n’a pas chômé ! 

Conseil d’expert 

Photographes amateurs et expérimentés, la Lozère a pensé à vous ! Soixante spots photos, répartis sur l’ensemble du département, ont été géolocalisés pour vous permettre d’y accéder facilement. Et ce n’est pas tout : chaque spot est accompagné de recommandations sur le matériel à privilégier et sur le meilleur moment pour s’y rendre. Sans oublier quelques exemples de clichés que vous pourrez réaliser, puis partager sur Instagram avec le #lozerephoto.

En savoir plus

#5 : Goûter à l’ambiance du Chemin de Compostelle

Dans le village de Nasbinals

Quittant la D52 pour la D900, nous gagnons la charmante bourgade de Nasbinals. Seulement 500 personnes vivent ici, mais il y règne pourtant une belle animation. Et pour cause : Nasbinals est une des étapes phares sur la Via Podiensis, la plus célèbre voie vers Saint-Jacques-de-Compostelle ! Sur la place principale, nous dégustons une tasse fumante de thé d’Aubrac, avant de parcourir les ruelles au charme d’antan du village et de visiter sa jolie église romane au clocher octogonal. Puis, nous nous élançons à notre tour sur « le » Chemin, le GR65. Suivant le balisage rouge et blanc sur quelques kilomètres, on sent toute la puissance sauvage de l’Aubrac et l’appel irrésistible du Chemin. On rencontre des randonneurs partis de Saint-Jacques, qui font le GR à l’envers. Quel courage, ils ont déjà près de 1400 kilomètres dans les jambes ! Pour nous, c’est retour à Nasbinals, pour une soirée authentique comme on les aime. A « La Route d’Argent », on se mêle aux habitants, randonneurs et pèlerins, on discute, on rigole… et on cède à la tentation d’une nouvelle assiette d’aligot !

Église de Nasbinals
Erick Henry
Chemin de Compostelle
Erick Henry
Picto micro contenu coup de coeur

Coup de cœur 

Du thé, en Lozère ? Et oui ! Enfin, presque. Le Calament à grandes fleurs s’épanouit dans les sous-bois de l’Aubrac, à plus de 1000 mètres d’altitude. Utilisé depuis toujours par les habitants pour ses vertus tonifiantes, il est désormais cultivé par plusieurs producteurs réunis en coopérative. « La Grange au Thé », c’est un salon de thé et une boutique à Nasbinals, qui vend du thé en vrac, mais aussi des gourmandises et soins du corps à base de thé d’Aubrac.

En savoir plus

Bruno Calendini

#6 : Se détendre à La Chaldette

Une station thermale sur l’Aubrac

Deuxième jour sur l’Aubrac. Le soleil se lève et pare le plateau de couleurs tendres. Les pèlerins mettent le cap sur l’ouest, tandis que nous filons vers le nord. Au programme : 15 kms de moto, garantis 100% vivifiants à cette heure de la journée ! Pas de lacs aujourd’hui aux abords de la route, mais des pâturages qui s’étendent à l’infini, bordés de murs de pierre et d’arbres solitaires. Et au bout de la route : Brion. Mais que fait-on à Brion ? On se relaxe, pardi ! C’est ici, sur les berges du Bès en plein cœur de l’Aubrac, que la station thermale de La Chaldette a pris ses quartiers. Toute de verre et d’acier, elle semble ne faire qu’un avec la nature. Un sentiment renforcé lorsque nous entrons dans le jacuzzi, et que nous avons, devant nos yeux, des prés, des fleurs, des forêts… et même quelques vaches Aubrac ! Ressourcement garanti ! Après avoir bullé dans le jacuzzi, éliminé toutes les vilaines toxines dans le hammam et bronzé sur le solarium, l’heure du massage est arrivée. Le bonheur absolu, après un weekend à deux-roues… et une conclusion tout en douceur de notre escapade lozérienne.

Ça vaut le détour 

Sur l’Aubrac, le granit ne sert pas seulement à construire des villages, des burons ou des murets. Il se décline aussi en château ! Pour prolonger votre escapade à moto, mettez le cap sur le cap sur Prinsuéjols et son « Château de la Baume ». Surnommé le « petit Versailles du Gévaudan », ce château allie la rusticité de murs en granit à l’élégance de tapisseries, meubles et boiseries tout droit sortis des manufactures de Versailles !

En savoir plus

Les blogueurs ont aimé

5h30 de route depuis Lausanne ? Il en fallait davantage pour décourager Valentine de venir découvrir la Lozère ! Premier arrêt : « l’Aubrac et ses trésors » (et c’est Valentine qui le dit !). A travers ses yeux et son objectif, re(découvrez) la Cascade du Déroc, le Buron de Born ou encore la station thermale de La Chaldette.

Voir le blog de Valentine

Frédéric Julien
9.3/10 Note FairGuest sur 736 avis 10 0 BURON DE BORN
BURON DE BORN

BURON DE BORN

Restaurant
MARCHASTEL
8.6/10 Note FairGuest sur 365 avis 10 0 CASCADE DU DEROC
CASCADE DU DEROC

CASCADE DU DEROC

Cascades
NASBINALS
A partir de30

HOTEL LA ROUTE D'ARGENT

Hôtels - restaurant
NASBINALS

LAC DE SAINT-ANDEOL

Lacs et plans d'eau
MARCHASTEL

LAC DE BORN

Lacs et plans d'eau
MARCHASTEL

EGLISE SAINTE-MARIE

Eglise et prieuré
NASBINALS

CENTRE HISTORIQUE DE LA CANOURGUE

Villages et Centres historiques
LA CANOURGUE
9.2/10 Note FairGuest sur 562 avis 10 0 LE RELAIS DES LACS
LE RELAIS DES LACS

LE RELAIS DES LACS

Restaurant
LES SALCES

LAC ET TOURBIERE DE SOUVEYROLS

Lacs et plans d'eau
NASBINALS

LAC DES SALHIENS

Lacs et plans d'eau
NASBINALS
A partir de26
8.3/10 Note FairGuest sur 1099 avis 10 0 STATION THERMALE LA CHALDETTE
STATION THERMALE LA CHALDETTE

STATION THERMALE LA CHALDETTE

Balnéothérapie, Hammam,
LA CHALDETTE

Comment venir ? 

  • A moto, pardi ! Depuis Montpellier, empruntez la N109 vers l’ouest pour rejoindre l’A750. A hauteur de Clermont-l’Hérault, poursuivez sur l’A75 en direction de Clermont-Ferrand. Quittez l’autoroute à la sortie 40 « Banassac / La Canourgue ». Vous êtes arrivés ! 
  • En voiture.
  • En train : La Canourgue se situe sur la ligne de TER Béziers / Saint-Chély-d’Apcher.